La vitesse limitée à 80 km/h sur certaines routes

You are here: Home → Blog → Actualité → La vitesse limitée à 80 km/h sur certaines routes
La vitesse limitée à 80 km/h sur certaines routes

Le Conseil national de sécurité routière a décidé le 16/06/2014 d’expérimenter sur certaines routes du réseau secondaire la limitation de la vitesse à 80 km/h. Si la mesure se généralisait, elle permettrait d’épargner 350 à 400 vies par an, selon ses experts.

Le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé lors du Conseil national de la sécurité routière (CNSR), un ensemble de mesures visant à améliorer la sécurité routière. Si la réforme du permis de conduire (amélioration de la formation, réduction des délais et des prix) devraient faire consensus, la réduction à titre expérimental de 90 à 80 km/h de la vitesse limite sur certaines routes du réseau secondaire risque elle de mettre en colère certains automobilistes. Cette décision vise les routes bidirectionnelles, sur lesquelles les voies ne sont pas séparées par un terre plein central, particulièrement accidentogènes.

Pour le ministre de l’Intérieur, il faut continuer à réduire le nombre de morts sur les routes après une bonne année 2013 (3.268 tués, -11 %), alors que les statistiques sont décevantes depuis le début de l’année. Car l’objectif du gouvernement est ambitieux : il faut passer en dessous de la barre des 2.000 tués par an d’ici à 2020. Ainsi, selon les experts du CNSR, diminuer la vitesse de 10km/h sur au moins une partie du réseau routier secondaire permettrait d’ « épargner 350 à 400 vies par an ».

Un sujet controversé

Cependant, face au risque d’impopularité d’une telle mesure, le ministre Bernard Cazeneuve a rappelé que l’abaissement de la vitesse ne peut être « envisagée que de façon expérimentale et sur des segments très accidentogènes ». Il ne veut pas précipiter sa mise en place. Le projet de recommandation adopté rappelle le besoin d’une « communication intensive préalablement à l’application effective de la mesure afin d’en assurer la pédagogie, faciliter l’acceptabilité et le respect par l’ensemble des usager ».

En effet, les opposants à cette mesure sont nombreux. Pour la Fédération française de motocyclisme (FFM), rien ne prouve que diminuer de 10km/h la vitesse permettra une réduction des accidents de la route. Pour les récalcitrants, d’autres problèmes, tel que l’alcool, les infrastructures défaillantes ou les stupéfiants sont plus importants.

Mais le ministre reste ferme et affirme : « La vitesse comme cause de la mortalité ne fait pas débat à mon sens ». Cette expérimentation devra être suivie rigoureusement afin d’être évaluée. Les résultats détermineront la généralisation ou non de cette décision.

Jeanne Fremin du Sartel dans les Echos.fr

En savoir plus sur :

http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0203567987194-la-vitesse-a-80-kmh-va-etre-experimentee-sur-certaines-routes-1013293.php?zaps2dPZ9TrRKWRY.99

Leave a Comment