Impact de l’A13 sur la qualité de l’air

You are here: Home → Blog → Actualité → Impact de l’A13 sur la qualité de l’air
Impact de l’A13 sur la qualité de l’air

Pollution : résultats des premières études de zone

La première étude, menée dans la Vallée de la Seine, montre l’impact de l’A13 sur la qualité de l’air. La seconde, lancée dans le nord de la Seine-et-Marne, entrera en phase opérationnelle dans quelques mois.

C’était une première en Ile-de-France. L ‘étude de zone dans la Vallée de la Seine (Yvelines) , menée pour mesurer l’impact des activités humaines sur les milieux et la santé, a été suivie d’une seconde dans le nord-ouest de la Seine-et-Marne, en 2015. Cette opération couvre 44 communes et s’étend de Villeneuve-sous-Dammartin à Ozoir-la-Ferrière, sur 354 kilomètres carrés. Le territoire cumule les facteurs de risque : une population dense de 400.000 habitants, 455 installations classées dont 169 soumises à autorisation (stockage et traitement des déchets, incinérateurs, carrière de gypse, etc.) et un réseau routier dense. « Quelques points mobilisent notre attention tels que les dépôts sauvages de déchets et les activités irrégulières comme les casses automobiles », indique Pierre Jérémie, chef du service prévention des risques à la DRIEE Ile-de-France. L’année passée a été consacrée à la collecte des données. Cette première phase doit s’achever dans quelques mois. Puis, l’opération entrera dans le dur avec des prélèvements de l’eau, de l’air et du sol.

Lire la suite de l’article…

Leave a Comment